Test de Jetpack Joyride sur iPhone



Tout le monde connaît le succès Fruit Ninja du studio Australien Halfbrick. J’ai découvert il y a peu JetPack JoyRide, qui est un autre de leur titre, qui a également connu un certain succès sur l’AppleStore. Et comme ce jeu m’a bien captivé, j’ai décidé de vous en faire un petit test !

Le scénario est relativement simple : Vous incarnez un patron un peu dépité par la non-croissance de son entreprise. Il tombe sur un laboratoire secret dans lequel se trouve un jetpack et se met à rêver de devenir un héro grâce à celui-ci, il l’empoigne et démarre l’aventure.
Pour la promo du jeu, les développeurs ont fait un petit trailer bien sympathique :
Le gameplay, quant à lui, est relativement simple car il s’agit d’un jeu en sidescrolling. Votre personnage se déplace automatiquement en vue de profil et vous n’avez qu’à appuyer sur l’écran pour faire monter le jetpack et enlever votre doigt pour le laisser redescendre.
Votre objectif : éviter un maximum d’obstacles pour aller le plus loin possible ! Par contre, dès que vous vous faites toucher, c’est la fin de partie.
Bien entendu, plus vous arrivez loin, plus le jeu est rapide et plus il est difficile d’éviter les obstacles.

Si le jeu s’était contenté de ça, je ne suis pas sûr qu’il m’aurait plu plus que ça, à ce compte la, mieux vaut jouer à Canabalt.
Mais là où les développeurs de Jetpack Joyride ont été forts, c’est dans les petites features qu’ils ont ajouté. J’en distingue 5 principales :
  • le bandit manchot
  • les bonus
  • les objets de customisation
  • les véhicules
  • les achievments

Le bandit manchot dans Jetpack Joyride

Au cours de votre partie, vous pouvez ramasser des jetons. A la fin, ces jetons vous permettent de jouer à un bandit manchot et de gagner des bonus.

Les bonus dans Jetpack Joyride

Comme dit précédemment, vous pouvez les gagner lors du bandit manchot mais également les acheter dans le magasin avec l’argent que vous avez gagné dans le jeu où avec du vrai argent.
Ils sont très variés allant de l’explosion qui vous donne un second souffle en fin de partie au doublement des pièces que vous ramassez en passant par le booster de départ qui vous fait atteindre 750m tout de suite !

Les objets de customisation dans Jetpack Joyride

Pour avoir la classe, vous pouvez acheter des fringues et des nouveaux jetpacks à votre patron préféré. Certes ça sert à rien, mais c’est quand même vachement plus la classe d’être en habits de grenadier sur un jetpack qui crache des fruits qu’en costard cravate ;)

Les véhicules dans Jetpack Joyride

Au cours du jeu, vous pouvez ramasser des cases spéciales qui vous transportent aux commandes d’un véhicules.  Un véhicule vous donne une sorte de seconde vie car si vous vous faites toucher, il est détruit mais vous pouvez continuer à jouer.
Le panel est très varié : du dragon volant, à la moto en passant par le téléporteur, vous aurez de quoi faire et maîtriser chacun des gameplays différents ne sera pas une mince affaire.

Les achievments dans Jetpack Joyride

Je pense que c’est LA feature du jeu. Les achievments sont ici considérés comme des missions. Du coup, on se prend à ne jouer que pour les effectuer. En plus, ils sont tellement bien faits qu’ils vous forcent à exploiter toutes les autres features du jeu présentées précédemment et pour arriver au terme de la soixantaine de missions, il m’a fallu une bonne dose de parties. Et quand vous avez terminé… vous pouvez tous les recommencer pour avoir une surprise : bon ça, j’ai pas eu le courage !
Jouabilité 10/10 Jouabilité très simple et très intuitive. La sensation du jetpack est très bien retranscrite.
Graphisme 7/10 Les graphismes sont sympas et efficaces mais ne cassent pas trois pattes à un canard...
Bande Son 5/10 J'avoue que la plupart du temps je joue sans son donc je ne peux pas vraiment m'exprimer sur ce point mais c'est qu'il ne doit pas être si important que ça !
Durée de vie 8/10 Si vous voulez faire toutes les missions et acheter toutes les customisations, il y a au moins une dizaine d'heures de jeu.
Note générale 8/10 C'est mon petit coup de coeur du moment ! Halfbrick a réussi a donner un second souffle au gameplay sidescrolling qui était mis à toutes les sauces depuis Canabalt en apportant une nouvelle dimension grâce à des features très appropriées.