Sorti le 23 février 2017, For Last Thing est un jeu vidéo qui a été développé par Joe Richardson. C’est un jeu d’aventure point and click qui ne ressemble en rien à tous les jeux du même type qui l’ont précédé, mais qui est tout de même fantastique. De plus, il est déjà disponible en version mobile pour : tablettes et Android. Son créateur le définit comme une combinaison de Monkey Island, les Monty Python et Jérôme Bosch. Si vous appréciez les peintures du temps de la renaissance et si vous n’êtes ni superstitieux ni peureux, ce jeu est fait pour vous. Mais pour en être convaincu, il faut lire le test jusqu’à la fin.

C’est quoi l’histoire ?

Four Last Thing raconte l’histoire d’un pécheur qui veut se repentir de ses innombrables péchés. Pour cela, il va auprès des autorités compétentes pour se confesser. Mais la démarche semble un peu plus difficile que prévu. En effet, il faut suivre des règles très strictes pour se délivrer de ses péchés. De plus, chaque péché doit être délivré par une juridiction spécifique. Malheureusement pour lui, ceux qui sont en mesure de l’aider sont occupés et il devra patienter longtemps s’il veut voir effacer tous ses péchés. Heureusement, il existe une solution. Vu qu’une juridiction spécifique a le pouvoir d’effacer tous les péchés commis dans sa juridiction. La solution serait donc de répéter tous les péchés commis afin de faciliter son absolution.  Le joueur aura donc pour mission de l’aider refaire à tous les péchés qu’il a autrefois commis : Pour cela, les sept péchés capitaux seraient au rendez-vous : orgueil, avarice, envie, colère, luxure, paresse et gourmandise.

Graphisme et son de qualité

La bande-son tirée d’une musique datant du moyen âge et le graphisme sont extraordinaires et sont parfaitement adaptés. Les commandes sont simples et faciles à manipuler. Alors qu’attendez-vous pour affronter vos péchés si c’est le seul moyen pour en être délivré ?