Dans sa stratégie d’occupation du marché, SQUARE ENIX cible un public plus jeune et réalise un portage mobile sur iOS et Android.

Final Fantasy XV pocket edition : de quoi s’agit-il ?

Le portage de Final Fantasy XV est divisé en 10 épisodes. Le premier épisode est gratuit, mais l’on doit payer pour acquérir les autres épisodes. Le tarif est normalement de 1,09 € pour les chapitres 2 et 3 et 4,49 € pour le reste, c’est-à-dire du chapitre 4 au chapitre 10). Cependant, il est également possible d’acquérir l’intégral à un prix de 21,99 euros. Un prix assez élevé, mais assez convaincant par rapport à son rendu sur nos smartphones. En effet, cette version mobile reprend l’intégralité de la saga, mais avec un graphisme qui a une tonalité plus cartoon.

Et question ergonomie ?

Le tactile accroît la puissance du gameplay, il existe même une option éclipse qui s’active lorsque l’on appuie longuement sur l’écran. D’autant plus que les voix et les sous-titres en français rendent le jeu plus intéressant. Le fait que le Map du menu n’est pas systématiquement aligné sur le placement de la caméra et que des brouillons apparaissent durant certains combats ne pose vraiment aucun problème. Après quelque temps, on finit par s’y habituer.

Quelques problèmes persistants

Sur le plan technique, le jeu est gourmand et en conséquence il n’est pas tellement convaincant. Il se peut que parfois l’on rencontre des bugs et des crashs pour ce titre. Il faudra donc régler le problème en optant pour des smartphones haut de gamme. Par contre, le côté artistique de cet opus est au rendez-vous. Square Enix a délaissé l’aspect technique pour jouer sur le design qui était un pari assez risqué, mais le producteur s’en sort plutôt bien.